Bonus, malus : en quoi consistent-ils ?

Le coefficient de Réduction Majoration ou CRM est un système mis en place par l’État afin de sanctionner ou récompenser les conducteurs. Le CRM figure sur le relevé d’information qui sera accessible à toutes les compagnies d’assurance. Mais comment connaitre son coefficient ?

Comment fonctionne le bonus-malus ?

Le bonus-malus est un coefficient qui aura directement un impact sur le montant de votre assurance auto. Il change à chaque échéance annuelle de votre contrat. Le CRM de base est 1. S’il est inférieur à 1, alors vous bénéficiez d’un bonus. Vous payez donc une prime moins importante. En revanche, s’il est supérieur à 1, alors, il va booster votre cotisation.

Le principe est très simple. Le CRM est minoré de 5 % pour chaque année sans sinistre responsable, et majoré de 25 % pour chaque accident responsable et 12,5 % pour chaque accident semi-responsable. Le coefficient malus est cependant plafonné à 3,5. Pour connaitre votre CRM, il suffit de lire votre relevé de situation que votre compagnie d’assurance vous envoie à chaque échéance annuelle. Concernant la voiture de prestige ou de collection, rendez-vous sur le site de Mascotte Assurances pour plus d’informations sur le sujet.

Comment calculer son CRM ?

La première fois que vous souscrivez une assurance auto, le CRM de départ est égal à 1. Prenons un cas concret. Le montant de votre cotisation est de 600 euros. Pour l’année suivante, si vous n’avez réalisé aucun accident responsable dans l’année, votre CRM passera à 0,95. Dans ce cas, votre prime sera réduite à 570 euros. Il vous faudra cependant 13 ans pour obtenir le coefficient maximal de 0,50. L’avantage ? Vous ne payez que la moitié de votre prime, soit 300 euros. En tout cas, il faudrait noter que la bonification n’aura aucun impact sur les tarifs d’assurance collection.

Concernant le malus, en cas de plusieurs accidents responsables, la majoration est multiplicative. Par exemple, dans l’année, vous avez réalisé 2 accidents responsables. Votre coefficient se calculera donc comme suit = 1 x 1,25 x 1,25 = 15 625. La prime s’élèvera alors à 937,5 euros. Quoi qu’il en soit, le malus revient à 1 s’il n’y a eu aucun sinistre en 2 ans.

Bon à savoir !

SI vous souhaitez souscrire une assurance du véhicule de collection, vous ne devez déclarer aucun accident responsable pendant au moins 2 ans précédant la souscription.

Même si vous changez de voiture ou de compagnie d’assurance, vous conservez votre CRM. Inutile donc de mentir à votre assureur. En cas d’omission ou de non-déclaration volontaire, il peut rompre le contrat à tout moment.

Si vous avez atteint le coefficient bonus maximum depuis 3 ans ou plus, si vous avez réalisé un accident totalement ou partiellement responsable, vous ne serez pas frappé de malus.

 

Quel type d’assurance choisir pour une conduite accompagnée ?
Contrat d’assurance, résiliation : tout savoir sur l’assurance auto ?